Blog

Vers des mobilités hybrides ? : le programme Erasmus + fait sa mue

Le contexte de pandémie actuel a dû mettre un terme à la majorité des mobilités Erasmus + européennes et internationales pour tout apprenant. Il ne s’agit pas uniquement d’un frein, mais c’est un véritable coup d’arrêt porté aux mobilités physiques.
Quand ces mobilités vont-elles pouvoir reprendre ? Notre école (que ce soit dans l’enseignement scolaire, la formation professionnelle, l’enseignement supérieur ou l’éducation pour adultes) nécessite une ouverture au monde. Ceci est incontournable. La rencontre et l’échange permettent une meilleure compréhension de l’Autre et sensibilisent à l’altérité. Ces voyages vers l’Autre ont prouvé qu’ils étaient la meilleure façon de se connaître soi-même et de se construire dans la société actuelle au-delà de l’enrichissement linguistique et d’acquisition de nouvelles compétences professionnelles.
Parce qu’actuellement, il subsiste des incertitudes sur ces mobilités Erasmus +, il devient indispensable de prendre en compte la pédagogie numérique et de faire converger les activités virtuelles et les mobilités physiques : à partir de septembre prochain, le programme Erasmus + évolue pour permettre la mise en place de mobilités hybrides.
Mais passer du physique au numérique n’est pas si simple.
La mobilité virtuelle est définie comme l’ensemble des activités supportées par les nouvelles technologies pour faciliter ou réaliser des expériences de collaboration internationale dans un contexte d’enseignement /d’apprentissage. Elle est une solution intéressante pour améliorer l’efficacité des stages de mobilité de courtes durées et fournir une alternative virtuelle à ceux qui ne peuvent pas partir.
Les mobilités hybrides, alliant les activités numériques et une mobilité physique (courte ou de moyenne durée) deviennent alors un aspect important des stratégies d’internationalisation des établissements. Elles sont un nouvel outil à intégrer dans le travail du bureau des relations internationales et une nouvelle perspective d’avenir puisque elles sont désormais inscrites dans le prochain programme Erasmus + 2021-2027.
Lire plus :
https://agence.erasmusplus.fr/2020/05/20/rentree-2020-les-nouvelles-mobilites-hybrides-mixant-activites-virtuelles-et-mobilite-physique/

%d blogueurs aiment cette page :