Blog

Pour trouver un job, misez aussi sur l’allemand!

Si les élèves français ont souvent tendance à opter (en plus de l’anglais) pour l’apprentissage de l’espagnol, les recruteurs préfèrent pourtant les candidats germanophones. L’anglais reste majoritaire, mais pas aussi réclamé qu’on pourrait le croire. Une étude menée par le site de recherche d’emploi Joblift prouve pourtant que ceux qui ont poussé l’apprentissage de l’allemand plus loin que le classique «Ich bin ein Berliner» ont davantage de chances de décrocher un emploi. L’allemand reste deux fois plus demandé que l’espagnol par les entreprises et les domaines du marketing et de la communication digitale recrutent abondamment des profils germanophones. Il faut également rappeler que l’Allemand a une influence considérable dans les pays scandinaves, en Europe centrale et orientale ainsi que dans les Balkans. Pour faire court, il est davantage pratiqué en Europe que le Français. En Allemagne ou en Suisse, par exemple, où la demande de main-d’œuvre qualifiée est très importante, les germanistes trouvent d’innombrables postes hautement rémunérés. N’oublions pas qu’à l’échelle de l’Europe, le partenariat franco-allemand reste essentiel et offre d’immenses perspectives. Ceux qui s’orientent vers l’allemand font donc un investissement professionnel prometteur dans un contexte où le couple franco-allemand dans le domaine de l’économie numérique est de surcroît en plein développement!

%d blogueurs aiment cette page :