Blog

Ecoles de commerce postbac : les BBA (Bachelor of business administration) ont le vent en poupe

Sur le marché international, et en particulier anglo-saxon, tous les directeurs d’écoles de commerce vous le diront : « Au niveau undergraduate, le niveau de diplôme de référence en matière de management n’est pas à bac + 3, mais à bac + 4, avec le BBA (Bachelor of business administration). » Calés sur le format anglo-saxon « undergraduate », les BBA se développent au sein des business schools françaises en quête d’internationalisation de leurs effectifs. Certes, le format BBA est hybride car coincé entre la licence 3 et le master 2, mais il fait de plus en plus d’émules en France car considéré comme véritable levier d’attractivité à l’international. Les atouts du BBA ? Une gamme de programmes diversifiée permettant d’atteindre la masse critique en termes d’étudiants et de professeurs, tout en cultivant une mixité des profils et des spécialités. La possibilité, son diplôme en poche, de chercher un emploi ou de poursuivre ses études pour décrocher un master en France ou à l’étranger. Et surtout, en s’alignant sur les standards internationaux, le BBA permet de capter un public d’élèves de terminale souvent attirés par un Bachelor aux États-Unis, en Angleterre ou au Canada de la même manière qu’il agit comme booster de recrutement d’étudiants étrangers au niveau undergraduate en France.
%d blogueurs aiment cette page :