Blog

Brexit : les universités britanniques courtisées par la France

Voilà une opération séduction qui tranche avec le divorce compliqué qui se profile entre le Royaume-Uni et l’Union européenne. Le consortium Paris-Seine, une communauté d’établissements qui regroupe notamment une grande école de commerce, l’Essec, et l’université de Cergy-Pontoise, propose ainsi aux universités britanniques de venir s’installer sur son futur campus international pour y développer un « partenariat scientifique et académique ». Face aux inquiétudes concernant les financements de recherche de l’Union européenne, dont la Grande-Bretagne est le deuxième bénéficiaire, et la libre circulation des étudiants et chercheurs internationaux mise à mal par le Brexit, les universités britanniques revoient leurs stratégies et entendent développer des filiales en Europe. Les premières implantations devraient être effectives en 2018 et garantir aux universités britanniques des installations qualitatives et l’accès aux services du campus dans une optique de formation et de recherche. Annoncée comme un partenariat win-win, cette opération profite également à la Comue Paris-Seine dont l’ambition, dans le cadre de l’Isite (programme d’investissements d’avenir de l’Etat français) est de construire une recherche internationale classée parmi les 200 meilleures du monde dans 10 ans et dans les 100 meilleures dans ses domaines (économie, finance et management). L’accueil d’universités étrangères va donc dans ce sens.

%d blogueurs aiment cette page :